Archives de catégorie : Stages de survie passés

Fait : stage de survie « fondamentaux » (5 jours) dans les Pyrénées !

5 jours.

Dans la formule « Pyrénées » de notre stage de survie fondamentaux, pendant 2 jours et demi, on commence doucement et confortablement avec deux nuits en pension complète dans un gîte d’altitude, en alternant cours théoriques et sessions pratiques sur le terrain.  Ensuite, la fin du stage consiste à restituer tout ça et à continuer à pratiquer sur le terrain, d’abord en mode « niveau 1 » (avec tarp, matelas, duvets, et tout le confort moderne), puis en mode « niveau 2 », le défi ici étant d’arriver à passer la nuit avec ce qu’on aurait normalement avec nous lors d’une sortie à la journée.

Ce format sur 5 jours est vraiment excellentissime, et permet aux gens d’apprendre vraiment bien, de progresser énormément, et de pratiquer sereinement pour avoir, à la fin, des connaissances et une formation solide pour l’autonomie en nature.

Partie théorique en gîte, ici assurée par David Manise
Partie théorique en gîte, ici assurée par David Manise

 

 

 

 

Chris Cotard – moniteur CEETS, instructeur en formation

Chris Cotard, après plus de trois ans de formation, est devenu moniteur au CEETS en 2012. Depuis quatre ans, maintenant, il donne des stages, et fait également profiter ses stagiaires de sa grande expérience de la montagne et de la rando.  Ayant arpenté la Scandinavie et pas mal d’autres coins pentus de la planète, ayant une belle expérience de l’alpinisme et de la haute montagne, il comprend l’importance de ce que nous enseignons et il transmet le tout avec passion et rigueur.

 Savoir trouver de l'eau et la purifier : un savoir essentiel pour survivre, surtout en été.

Savoir trouver de l’eau et la purifier : un savoir essentiel pour survivre, surtout en été.  Ici Chris Cotard – moniteur CEETS – donne quelques conseils supplémentaires à un stagiaire particulièrement intéressé par ce sujet.

En tant que directeur technique, je tâche de remettre à jour mes moniteurs aussi régulièrement que possible, et de continuer leur formation pour qu’ils puissent un jour me succéder.  C’est pour cette raison que je suis descendu dans les Pyrénées la semaine dernière : l’idée était de faire une « mise à jour » des programmes à Chris, et de commencer à le former pour qu’il donne les stages fondamentaux et qu’il atteigne le niveau « instructeur ».  Je m’attendais à ce qu’il aie un excellent niveau, bien sûr.  Mais en le revoyant à l’oeuvre j’ai quand même été agréablement surpris de voir la densité de son expérience et à quel point il est solide dans son rôle de formateur en milieu engagé.  Il était déjà bon quand je l’ai lâché dans le monde cruel des stages de survie il y a trois ans, et qu’aujourd’hui, ayant bâti sa propre expérience, il est vraiment excellent…  et il continue donc son cursus de formation.  D’ici peu, il pourra de lui-même offrir des stages N3 et fondamentaux, en plus des N1, N2 et grand froid qu’il maîtrise déjà.  Il commencera ensuite à former lui-même des moniteurs.  D’ici quelques années, outre lui, Guillaume Mussard et Julien Imbert seront également instructeurs.  D’autres suivront sans doute.

Christophe Cotard, moniteur CEETS, qui enseigne la marche à suivre pour poser un pansement compressif pendant le module "premiers secours en milieu éloigné".
Christophe Cotard, moniteur CEETS, qui enseigne la marche à suivre pour poser un pansement compressif pendant le module « premiers secours en milieu éloigné » près de notre gîte dans les Pyrénées.

 

Ne manquez pas le stage « Trek ‘n Queyras » de Chris Cotard et Luc Richard, début août :)  Il consiste à apprendre à préparer et bien gérer un trek, avec plein de connaissances et d’apprentissages transmis sur une durée de 5 jours en autonomie.  Un régal de connaissances pour vous aider à gagner en autonomie.

Trek’in Queyras

Likez et partagez !

Fait : stage N1 dans le Pilat – 9-10 avril 2016

Le Bessat, samedi 9 avril. Stage N1

A huit heures et demie, Le Bessat se réveille à peine… Il a neigé cette nuit et le brouillard rend le village mélancolique. Nous quittons à regret le petit café de la Grand-Rue sous le regard un tantinet interloqué des patrons… « Vous allez vraiment dormir dehors ? » « Eh, oui… et sans tente en plus  !!! »

Un peu plus tard, les 14 participants ont bravé le petit chemin enneigé pour se trouver au départ de notre stage. Pneus d’été et neige ont permis quelques belles glissades et certains se sont dérouillés en poussant les voitures récalcitrantes…

En découvrant la diversité des profils et des niveaux d’expériences des participants, je me sens rassurée. Ici, pas de survivalistes machos, ni l’ombre d’une nénette new âge… Rien que des gens qui ont envie de nature, et d’apprendre à se sentir mieux armés pour y être à l’aise quelles que soient les conditions… Certains sont de vrais citadins et vont vivre leur première expérience en plein air, d’autres sont  plus expérimentés et randonnent ou bivouaquent fréquemment…

Nous voilà à pied d’œuvre. Les ateliers s’enchaînent, la formation est très structurée, et répond à nos besoins… Pas de recette, des principes, qui permettent ensuite d’appliquer les différents acquis à toutes situations.

Le temps se réchauffe un peu, et c’est sous la forêt qui s’égoutte que nous allons apprendre à nous fabriquer du bois sec et à faire démarrer un feu… Conditions pédagogiques diraient certains !

Fin de l’après-midi, il est temps de monter nos abris… Moins de 10 minutes seront suffisantes, j’en suis bluffée.  Heureusement, les tapis de myrtilles  nous offrent un sol confortable et nous permettent de nous mettre au-dessus du sol encore enneigé. Au matin, ce ne sont pas forcément ceux que l’on pensait qui auront eu le plus froid !

La journée du dimanche s’annonce sous un jour plus riant. Malgré que le soleil soit de la partie, la température au petit matin encore fraîche et les « blessés » du module 1er secours se congèlent sur les matelas. A nouveau les ateliers s’enchaînent, on apprend plein de choses.

Tout au long de ce stage, c’est en étant confortable et aussi en m’amusant que j’ai  appris. A aucun moment je ne me suis sentie dans mes limites. Mon but  était de gagner en autonomie, et d’avoir plus confiance en moi en cas de situation délicate en randonnée. Objectif pleinement atteint.

Merci à François et à Robin pour leur encadrement et leur disponibilité à tout moment, et à tous les participants pour les échanges !

Lucille et Vanessa

Likez et partagez !

Fait : Formation Intensive – 26/27/28 Mars 2016 – Hautes-Pyrénées

Petit retour sur notre nouveau stage de survie Formation Intensive

Pour ce week-end de 3 jours exit tout ce qui touche aux techniques primitives pour se concentrer sur la préparation, l’anticipation et la gestion des situations à risque lors de sortie « outdoor ».

P1010716

Le groupe était composé de randonneurs de niveaux différents, une personne en reconversion professionnelle en recherche de savoir sur le milieu naturel, pêcheurs, chasseurs, voyageurs, ainsi qu’une personne avec pour projet de vie l’autonomie énergétique et alimentaire et la construction d’un éco-dôme. Tous animés par l’amour de la nature et le besoin de se sentir mieux préparés pour en profiter pleinement.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Robin sur le module couteaux

Le programme a été pensé pour que la pratique soit omniprésente. Sans pour autant sacrifier aux explications de base sur la physiologie et sur les savoirs essentiels. Une base théorique est indispensable afin de comprendre le fonctionnement de notre organisme soumis à la fatigue, aux stress, aux intempéries, à la déshydratation…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Le firesteel ne laisse guère de place à la chance. Le succès tient en une bonne préparation…

Robin et Chris ont relâché Lundi en fin de journée un groupe fatigué mais équipé pour modifier positivement leur approche de la nature. Merci à eux pour leur bonne humeur et leur envie d’apprendre, merci à Robin pour le boulot. C’est toujours un plaisir de bosser avec une personne solide et efficace et qui grille le lard à la perfection :)

 

 

 

 

Likez et partagez !

Fait : stage de survie N1 en Haute-Saône

Ce fut la reprise de la saison des stages de survie pour Julien et moi. Des mois que nous bouillonnons dans l’attente de celle-ci !

Et vous avons été gâté : un super groupe, motivé, très appliqué et surtout très bon, accompagné un grand soleil tout le WE.

Bon, nous devons avouer que nous préférons un bonne petite pluie pédagogique, mais ça, on ne maîtrise pas ;).

L’occasion pour nous de tester quelques idées de gastronomie de bivouac : pizza au feu de bois, pain de campagne, gâteau au chocolat…

12141584_1162405540445021_5020852229306301398_n10530872_1162613907090851_1060346308954417805_n

Les courageux qui sont restés jusqu’au bout diront même que la pizza « était meilleure qu’à la maison ».

Merci à toutes et à tous d’avoir démarré cette saison sur les chapeaux de roues. Vivement le prochain stage !

Guillaume

Likez et partagez !

Fait : stage de survie grand froid avancé

Depuis plusieurs années, nous rêvions d’offrir une vraie immersion dans le monde du froid à nos stagiaires, avec une nuit en mode « bivouac d’urgence », avec un matériel restreint.   C’est désormais chose faite avec ce stage « grand froid avancé », où nous avons pu évoluer pendant trois jours et deux nuits dans les montagnes Savoyardes avec plein de neige, un petit peu de froid, et beaucoup de raclette ;)

Première nuit sous tarp ou tente en mode bivouac hivernal, nivologie, recherche de victimes d’avalanche, feu dans la neige, premiers secours (notamment la prévention et la gestion de l’hypothermie), principes pour le déplacement dans la neige, orientation…  et le clou du spectacle, le bivouac sans sac de couchage la seconde nuit, avec un petit -14°C ressenti.  Sympathique :)

 

Feu dans la neige
Le feu dans la neige
Gestion hypothermie
Gestion d’un début d’hypothermie : prévenir !!!
Déplacement dans la neige
Déplacement dans la neige

Définitivement, à refaire l’an prochain ! :)

Merci à Jeff, notre accompagnateur en montagne local qui a su nous dégoter un spot magnifique et parfaitement adapté, sans risque d’avalanche et permettant néanmoins de bien bosser (pas évident !).  Merci aussi à Chris Cotard, moniteur CEETS qui sévit dans les Pyrénées, pour son apparition en tant que guest star ;) Quant aux autres horribles, Robin, Cepo, Miky, pour les coups de main et l’assistance pour finir le fromage ;)

Likez et partagez !

Fait : stage de survie N1 hiver dans les Alpilles ! :)

Stage de survie N1 dans les Alpilles

Il faut bien avouer que le climat hivernal des Alpilles, dans le sud de la France, est un peu plus accueillant pour les stagiaires que les Alpes ou les Ardennes.  Sur un magnifique bois privé cerné d’oliviers et de garrigue, nous avons eu la chance de faire un N1 hiver dans des conditions très clémentes.  Idéal pour apprendre en douceur.

 

Je laisse la parole à une des stagiaires qui raconte le tout bien mieux que moi :

Attitude, Compétences, Physique, Matériel, RECC, CCVMD, PERLE, des mots et acronymes qui émergent dans ma tête avec la chanson 20, 20, 20, 10, 10…. 10, 10… et oui, de beaux souvenirs de mon week-end de survie avec le CEETS à Mouries.

Le stage N1 réunit nature, apprentissage, bonne humeur, belles rencontres autour du feu, échange, partage d’expérience, enrichissement des connaissances de vie et survie en nature, que demander de plus!

On est à l’aise dès le départ, et c’est super appréciable. Quel que soit notre origine, profile, sexe, âge, hobbies, gouts et couleurs etc.. il n’y a pas d’étiquette ou de jugement, juste beaucoup d’ouverture et une sincère envie de transmettre le savoir.

Apprendre comment vivre ou survivre en vie sauvage avec le CEETS c’est efficace, clair et ciblé. Les cours sont super pédagogiques, le verbe on ne peut plus explicite! Et les instructeurs, patients, bienveillants et passionnés.
Ils nous transmettent systématiquement le virus de la vie sauvage. Non seulement on apprend, mais en plus on aime et on veut apprendre plus, aller toujours un peu plus loin.

On nous apprend les gestes pour faire un feu par tous les temps, trouver de l’eau et la rendre potable, préparer son abri, anticiper et préparer son sac avant de partir, gérer les risques et éventuels accidents, s’orienter. Et tout ce qu’on apprend est réellement facile à reproduire sans les instructeurs le jour on se retrouve seul et qu’on a besoin de se transformer en McGyver.

Et puis, il y a une autre dimension du CEETS, plus subtile, qui apprend aussi à vivre et appliquer des règles de survie dans notre quotidien. Le bien vivre, l’équilibre, la justesse… le grand manitou nous transmettrait-il une certaine sagesse?

La cerise sur le gâteau, les lieux choisis sont magnifiques. Comme c’était bon de s’éveiller après une nuit de bivouac dans les bras de mère nature au pied des Alpilles ! …
Toujours tricher c’est toujours gagner! Autrement dit toujours s’écouter c’est toujours gagner.

Merci David, merci Cepo et à tous les instructeurs qui ont fait que ce stage restera gravé dans nos mémoires.

Prochains N1 prévus un peu partout en France (inscrivez-vous sans tarder, les stages se remplissent très rapidement) :

Likez et partagez !

Fait : stage N1 hivernal en Belgique (Ardennes)

Nous avions annoncé un stage avec un climat « viril », nous avons été servis.  Avec plus d’humidité que de froid et de la neige fondante bien lourde, le stage « N1 hiver » en Belgique aura été bien pédagogique cette année ;)

Ca aura été l’occasion pour plusieurs anciens stagiaires de refaire un tour des techniques déjà acquises en version « froide et ignoble ».  Et certains autres débutants ont pu découvrir les joies du bivouac dans la soupe et du feu sur la neige.

Très bon stage, comme toujours en Belgique : il y a un nid de gens en or, là-haut, visiblement ;)

A bientôt pour un N2 en mai, dans les Ardennes également, avec un  nouveau partenaire très versé « premiers secours » ;)

David

Likez et partagez !

Fait : premier stage N2 en Haute-Saône !

Le voici enfin. Le premier N2 en Haute-Saône !

Et que demander de mieux que ce super groupe. Enfin, pas tout à fait je dois être honnête : ils rigolent trop fort pour que je puisse m’endormir ;). On sent bien là que c’est trop dur la survie…

118

C’est sous des couleurs automnales et un ciel radieux que nous avons mis en pratique les acquis du stage N1 ou des fondamentaux en utilisant les « fonds de sac » pour passer la nuit, approfondi l’orientation, fait du feu à partir d’une braise et bien d’autres encore dont certains ateliers « surprises »…

249 IMG_6903

Et avec une bonne restitution comme ce week-end, il n’est pas anormal d’avoir trop chaud dans l’abri alors qu’il a fait 3°C dehors…

Oui oui, 3°C, sans sac de couchage mais avec la chaleur du feu et du groupe comme couverture ;).

Guillaume et Julien, ravis !

Likez et partagez !

Fait : Stage N2 dans la Drôme

Dormir dehors par 5°C sans sac de couchage? Nos 9 stagiaires l’ont fait ce week-end, avec une soupe de plantes sauvages dans l’estomac et de la bonne humeur à revendre. Cette mise en situation fut pour eux l’occasion de mettre en pratique les principes développés lors du niveau 1 et d’éprouver leur « fond de sac » dans des conditions automnales.

L’expérience semble concluante puisqu’au matin, plusieurs déplorent l’absence de pluie pendant la nuit… jamais contents ces stagiaires! ;)

Photo aoЦt2015 006
Et la flamme fut !

 

 

 

 

 

 

La nuit ayant été bonne, les esprits sont vifs et bien réceptifs aux ateliers du dimanche.  Mathias et moi même enchaînons donc les modules. Transformation de braise en flamme, tressage, camouflage… On relativise l’importance du matériel en apprenant à faire plus avec moins.

Vivement le prochain !

Robin

Likez et partagez !

Fait : Stage N1 en Haute-Saône

À chacun sa rentée ! Et oui, ce week-end fut l’occasion, pour Julien et moi, de reprendre la saison des stages en Haute-Saône.

Nous avons passé un excellent moment. J’ai beau tourner ça dans tous les sens, ces deux mots reviennent à chaque fois.

13 personnes qui, malgré le temps, ont façonné ce week-end fort sympathique.

Au programme ? Des ateliers divers et variés bien sur mais surtout, surtout beaucoup de bonne humeur et de rigolades.

IMG_8880

Merci à toutes et à tous pour ce bon moment. Au plaisir de vous retrouver au N2 ou au détour d’un chemin !

Guillaume

Likez et partagez !

Fait : premier stage vie sauvage dans les Vosges !

Le vent se lève, la pression du baromètre chute et les gros nuages arrivent. La pluie fait son apparition, le vent s’accélère encore ; ça grogne au loin.

À peine le temps de changer la forme des abris pour tenir au vent et nous voici sous l’orage.

IMG_1591

Nous sommes jeudi soir, dernier soir de ce stage de cinq jours. Un peu comme la dernière épreuve à passer.

Cinq jours pour apprendre à se déplacer, monter son bivouac, obtenir de l’eau potable, faire son feu de camp et sa popote, profiter des paysages, discuter, échanger. Souvenir mémorable d’un pain aux pépites de chocolat magnifiquement réussi au feu de camp.

Cinq jours où nos stagiaires se sont petit à petit mués en randonneurs avertis.

2015-08-13 11.41.50

Les consignes pour la nuit et le lendemain sont ensuite données sous notre tarp à Julien et moi. C’est fou comme ses 12 m² sont d’un luxe insolent.

Le lendemain, tout le monde a un petit sourire de satisfaction et une lueur de fierté dans les yeux. Dormir confortablement en montagne avec juste une bâche face aux éléments qui se déchaînent, ce n’est pas donné à tout le monde. Moment inoubliable pour moi.

Merci à toutes et à tous pour cette semaine hors du temps.

Un grand merci à Julien Imbert sans qui le stage n’aurait été possible, ainsi à Olivier Pohl notre AMM avec qui j’aurai le plaisir de travailler de nouveau.

Vivement l’édition de l’année prochaine !

Guillaume

2015-08-12 17.17.22

Likez et partagez !

Fait : fondamentaux de la survie dans le Diois

Un nouveau « fondamentaux » achevé. Les stages fondamentaux permettent d’approfondir en cinq jours le contenu des stages N1 et N2. L’aspect théorique est enseigné dans une salle en dur, qui offre une fraicheur bienvenue en ces temps de canicule – alors que les modules pratiques se déroulent en forêt.

Les « fondamentaux » sont mes stages préférés : on a vraiment le temps de creuser à fond certains sujets, comme la régulation thermique ou les applications quasi-infinies de la fameuse « règle des trois », le tout dans une ambiance à la fois studieuse et décontractée. Le module de David sur l’hydratation est un grand moment, où se mêlent des informations très précises et des traits d’humour – l’exemple de la « fondue savoyarde » et ses conséquences funestes sur l’hydratation des cellules est un grand moment d’anthologie. Il provoque toujours des fou-rires irrépressibles chez les stagiaires et les moniteurs en formations… On ne le répétera jamais assez, cette ambiance détendue et studieuse est la meilleure pour assimiler des connaissances. C’est d’ailleurs une des « marques de fabrique » de la pédagogie CEETS.

L’intérêt des stages fondamentaux est aussi le temps libre pour échanger avec des stagiaires venus de tous les horizons avec leur expériences et spécificités. Mention spéciale ici pour Laurent et sa connaissance approfondie du mode de vie et des techniques du paléolithique, notamment de la taille de silex.

Fuego, moniteur en formation.

Likez et partagez !

Fait : Niveau 2 dans l’Ain avec Chris et Mathias, moniteurs N2 !

La gentille dame de la météo parlait de « possibilité d’averses résiduelles ».

En fait elle voulait dire « une nuit de pluie forte, entrecoupée de déluges », avec le tonnerre en bruit de fond juste pour l’ambiance. Mémorable, alors, de se trouver là-dessous avec le genre de matériel qu’on aurait pris dans un petit sac pour une sortie de quelques heures à ramasser les châtaignes : une ou deux couvertures de survie, un petit couteau, pas de sac de couchage… Et finalement, avec un bon boulot d’équipe, non-seulement on arrive à garder le corps et le moral presque au sec, mais on réussit même à rigoler et à s’endormir, le bide réchauffé par une soupe de plantes rapidement glanées autour du bivouac.

Une carotte, plus petite qu'au supermarché mais beaucoup plus dense en nutriments.

J’aime bien les N2. On y retrouve les stagiaires les plus impliqués des N1. On voit que la théorie a été absorbée, et on passe à l’action pour faire quelques grands bonds en avant avec eux. Entre le bivouac d’urgence et les autres ateliers pratiques qui occupent le plus clair du stage, leur instinct de terrain et leur manière de s’adapter efficacement se transforment à vue d’oeil.

Conversion d'une braise en flamme

La météo pédagogique et un groupe vif auront aussi permis de clore agréablement un chapitre : c’était le dernier stage dans l’Ain du binôme Chris Cotard / Mathias Dolidon. A l’avenir, Chris sévira surtout dans les Pyrénées, tandis que Mathias va continuer avec François Chouvellon, plutôt du côté de l’Auvergne.

Les prochains N2 :

Likez et partagez !

Fait : Stage N1+ORNAV . Hautes-Pyrénées. Les 08/09/10 Mai 2015

2 ème édition de cette formule, un Niveau 1, stage de base sur la vie et la survie en milieu naturel, ou l’on apprend à vivre avec son matériel de rando, voyage, trek de façon efficace et confortable, tout en acquérant les priorités pour réagir face à une situation de terrain qui tourne mal. Et le module ORNAV, « orientation/Navigation) pour apprendre et comprendre les savoir-faire de base du couple carte/boussole, items indispensables à toute sortie nature.

Cepo, moniteur en formation, sur le module abris d'urgence. Quand le temps compte il faut des techniques épurées, répétées maintes fois.
Cepo, moniteur en formation, sur le module abris d’urgence. Quand le temps compte il faut des techniques épurées, répétées maintes fois.

Ce stage s’adresse aux personnes de tout niveau et avec des objectifs personnels tel que recherche d’autonomie, préparation de trek aux long cours, ballade en famille tout en sachant préparer et gérer son petit groupe, pour ne pas s’en remettre à la sélection naturelle…. professionnels en déplacement dans des pays où la qualité des secours et le confort nous font prendre conscience de l’intérêt de la préparation en amont. Mais aussi à tout ceux qui ont la responsabilité de groupe en pro ou loisir et ceux qui préparent des concours les destinant à passer beaucoup de temps dehors, seuls ou accompagnés.

1er secours, et déjà une anticipation sur la signalisation avec LA casquette polyvalente par excellence. Visible, étiquette réfléchissante, protection solaire, arrière en filet pour pécher les poissons.... lol
1er secours, et déjà une anticipation sur la signalisation avec LA casquette polyvalente par excellence. Visible, étiquette réfléchissante, protection solaire, arrière en filet pour pécher les poissons….  ;)

Voila donc 13 stagiaires équipés d’une caisse à outil simple et efficace pour leurs projets à venir. A condition bien sûr comme cela est rappelé à chacun de nos stages, de pratiquer régulièrement tous ces principes.

François, sur les 2 utilisation fondamentales de la boussole.....
François, sur les 2 utilisation fondamentales de la boussole…..

Merci à tous les participants, pour le partage d’info et d’expérience, merci aux encadrants François et Cepo pour la qualité de vos interventions et bienveillance sur le groupe et un grand merci à mère nature d’avoir créé des terrains d’apprentissage d’une telle beauté et qualité pédagogique….

A la vue du succès de cette formule, je planche déjà sur la prochaine édition.

Débriefe personnalisé après chaque exercice d'orientation....
Débriefe personnalisé après chaque exercice d’orientation….
Likez et partagez !

Fait : Stage d’immersion en nature avec l’AEV

De retour de notre troisième édition du stage d’immersion en nature en forêt de Ferrières ! Ce stage est le fruit d’une collaboration entre le CEETS et l’agence des espaces verts et nous n’en sommes pas peu fiers.

Depuis presque 40 ans, l’Agence des Espaces Verts protège, entretient et met en valeur les espaces naturels en Ile-de-france. Dans cette optique, un vaste de programme de sensibilisation et d’éducation du grand public a été entamé via de nombreuses animations encadrées  par l’agence ou des associations. Le spectre de ces animations est large et varié, de la photographie animalière aux promenades botaniques… en passant des stages d’immersion en nature !

Ce week-end là, ce sont donc 12 heureux stagiaires de tous profils, du randonneur expérimenté au novice complet, qui se sont aventurés dans les bois en compagnie de Julien Imbert et Chris Cotard, moniteurs CEETS.

Pour cette édition la pluie était au rendez-vous, une excellente chose. Outre le fait qu’elle sait agréablement rappeler aux moniteurs les meilleurs moments de leurs escapades en nature, elle est là toujours pour inviter les stagiaires à prendre aux sérieux les notions qui leurs sont transmise et à les appliquer avec rigueur.

un feu si bien préparé, ça ne se rate pas !
un feu si bien préparé, ça ne se rate pas !

Savoir gérer le froid, l’humidité qui s’infiltre et être capable de durer dans ces conditions, ce sont des principes et des techniques qui ont été parfaitement intégrés durant ces deux jours. Ce sont des stagiaires capables de faire un feu dans un environnement détrempé, de se mettre à l’abri partout, tout le temps, en quelques instants, ce sont des stagiaires qui apprennent à vivre avec la nature et non contre elle et à l’apprécier dans tous ses états .

Atelier orientation en forêt.
Atelier orientation en forêt.

On pourra dire au final que nous aurons réussi à leur faire apprécier la vie dans la nature,même dans des conditions difficiles et à ouvrir à certains des perspectives d’évasion respectueuses de l’environnement et en toute sécurité.

Prochaine édition en octobre, on a hâte d’y être !

Likez et partagez !

Fait : une semaine pour les instructeurs survie du CNEC

Pour la seconde fois, nous avons eu l’honneur de recevoir en formation la brigade Marron, responsable de la formation survie au CNEC, le Centre National d’Entraînement Commando de Mont-Louis / Collioure.

Mi-mars, nous avons donc passé une semaine avec eux pour leur transmettre nos petits trucs, principes et astuces afin qu’ils puissent améliorer encore leur programme formation (déjà excellent).  C’est vraiment un plaisir de bosser avec des professionnels comme eux, qui allient ouverture d’esprit, curiosité et rigueur.

Merci à tous les 4, et au plaisir de re-bosser avec vous bientôt ;)

Likez et partagez !