Fait : Stage de Survie : Séjour Vie Sauvage « Trek’in Queyras » du 03 au 09 Aout 2016 Hautes-Alpes

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
En route…
Qui n’a jamais rêvé de franchir cols et sommets en toute liberté ? Qui n’a jamais rêvé de planter son bivouac loin de la civilisation, à 2 800 mètres d’altitude, au bord d’un lac aux eaux turquoises, au milieu des chamois ? Qui n’a jamais rêvé se baigner dans les rivières, cuisiner son repas sur un feu de camp, dormir la tête dans les étoiles ?
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Un passage avec du bois pour économiser un peu de gaz

Et si vivre c’était ça, tout simplement ? Comme ont vécu nos ancêtres nomades des dizaines de milliers d’années durant ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Descente vers un glacier rocheux, à la recherche d’un bivouac
Et c’est ce qu’ont vécu nos six stagiaires et trois moniteurs, au fil des sept jours de ce trek, en autonomie complète, entre itinérance et formation.

L’environnement montagnard est un formidable catalyseur d’apprentissage. Rien de tel que de franchir cinq cols dans la journée ou de gravir un sommet à plus de trois mille mètres d’altitude pour bien comprendre l’intérêt de la gestion de l’effort. Rien de mieux que de dormir dans une vallée glaciaire pour intégrer les principes de la régulation thermique.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Arnaud monte son bivouac

Le programme de formation aussi bien que les déplacements ont permis de comprendre l’intérêt de la rigueur, essentiel à ce type de projet. Prendre soins de soi et du matériel même avec la fatigue de fin de journée ne prend sens dans l’esprit de tous que par la pratique et l’accumulation d’expérience jour après jour.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Après une nuit bien humide, retour à la marche

Cette formation a permis à nos stagiaires d’acquérir des techniques accessibles et éprouvées, tout en gagnant plus de confiance en soi. Ils ont découvert les sujets essentiels à l’acquisition d’autonomie en randonnée : sécurité en montagne, choix du matériel et allègement du sac, techniques de progression, physiologie et hydratation, gestion du stress, communication avec les secours en montagne, traitement de l’hypothermie et de l’hyperthermie, choix d’un lieu de bivouac et montage de l’abri, observation de la faune et de la flore de haute montagne.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Chris explique comment récupérer les coordonnées GPS pour transmission aux secours.

Le passage du col dit du « petit enfer » (2783 mètres d’altitude) leur a prouvé qu’il était possible de s’engager en confiance dans des voies au delà de la zone de confort du néophyte.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Encore un effort…

Merci à tous, pour votre confiance et votre bonne humeur durant tout le séjour, sous le soleil, le vent en altitude, la pluie et le brouillard.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Conclusion autour d’un bon repas

Merci à Luc pour la reconnaissance du parcours et merci à Robin pour le coup de main… Et rendez vous l’été prochain, en 2017, pour un nouveau trek dans les Alpes !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Luc, Robin et Chris,  AMM et moniteurs CEETS
Likez et partagez !

Laisser un commentaire