Fait : stage de survie Formation Intensive en Haute-Saône

2 H 30, c’est le temps qu’il aura fallu aux différents groupes pour faire leur abri et collecter le bois nécessaire pour passer une nuit… Sans sac de couchage avec des températures frôlant le négatif !

En appliquant les principes vus lors des deux jours précédents, on arrive à dormir. On me souffle à l’oreille qu’en plus, on rigole bien !

20160515_225113

C’est ainsi que s’est déroulé, du 14 au 16 mai, le premier stage de survie « Formation Intensive » en Haute-Saône. Cette formule sur trois jours permet de couvrir l’ensemble du socle de base de nos stages et de le mettre immédiatement en application.

20160516_072123

Trois jours, c’est aussi le temps de créer des liens avec tout le monde, d’oublier le travail, etc. Dur de se quitter à la fin du stage !

Promis, il y en aura d’autres en Haute Saône ;).

Merci à toutes et à tous !

https://stages-survie-ceets.org/stage-formation-intensive/

Likez et partagez !

2 réflexions au sujet de « Fait : stage de survie Formation Intensive en Haute-Saône »

  1. J’ai participé à ce stage N1+N2 et j’en suis ressorti avec énormément de connaissances applicables directement sur le terrain.
    Guillaume et Julien, les moniteurs, distillent durant ces 3 jours un programme cohérent et hyper complet sur la vie en milieu isolé:
    – Régulation thermique
    – Filtrage de l’eau
    – Création d’un feu sécurisé et sans trace sur l’environnement
    – Hygiène
    – Gestion de son équipement
    – Orientation (carte et boussole)
    Et tellement d’autres techniques et connaissances qui permettent de ne pas tomber en situation de survie.

    L’approche par niveau était très intéressante: l’apprentissage des techniques se faisait en douceur, en rajoutant de la complexité au fur et à mesure du stage.
    Cela permet de mettre en perspective l’atout majeur de certains équipement (duvet par exemple!) ou techniques et les efforts pour compenser leur manque éventuel (pas de duvet? => préparation du feu et obligation de le veiller/alimenter toute la nuit).

    Le groupe était hétéroclite, ce qui a donné une richesse supplémentaire à ce stage: chacun venait avec ses expériences et sa vision de la nature / randonnée, ce qui a complété à merveille les connaissances des moniteurs.

    Bref je conseille ce stage à tous!
    J’ai hâte d’en refaire un :)

    David

  2. Recette

    Prenez de belles forêts perdues de Haute-Saône,
    versez-y une bonne dizaine d’apprentis aventuriers,
    deux sympathiques moniteurs très pros.
    Mélangez avec quelques gouttes de pluie et un zeste de froid pour corser le tout.
    Rajoutez des rondins d’épicéa secs taillés en charpie,
    un nid de fougère bien sèche, de l’écorce de bouleau,
    quelques azimuts
    du plantain ou des lampsanes
    et une marche afghane.
    Faites mijoter des heures sous un feu
    de démonstrations, d’exercices, de cours très variés,
    Saupoudrez le tout de farine et de raisins secs.
    Et vous obtiendrez des stagiaires tout simplement heureux
    de survivre à une nuit « fond de sac ! »,
    rassasiés de chapatis ou de bouillon aux herbes,
    enrichis de nouvelles expériences et amitiés
    et prêts à resigner !!!
    (pour les plus fous!)
    Merci à Julien et à Guillaume.

    Sylvie

Laisser un commentaire