Archives par mot-clé : Ceets

Fait: Stage de survie formation intensive Lure (70) 6-7-8 Mai 2017

Les forêts haut-saonoises ont une fois de plus accueillis un stage de survie… et quel stage ! Avec cette formation intensive sur 3 jours, nos 13 stagiaires ont su illustrer à la perfection que la base de la survie, c’est l’attitude.
Ni la pluie, dense et continue, ni les températures fraîches n’ont su entamer leur motivation et leur bonne humeur.

Le groupe suit un binôme de stagiaires en charge de l’orientation

Trois jours, c’est le format idéal pour poser les bases et permettre à chacun de mettre en pratique à son rythme. Après une première nuit sous tarp, ils ont pu apprendre à affiner leurs choix matériels et préparer leur kit « fond de sac » pour passer une seconde nuit en mode dégradé, sans sac de couchage, mettant en application les principes appris les deux jours précédents.

Démarrage du feu sous une pluie continue

S’entraîner sous des conditions météorologiques ne laissant pas de place à l’approximation, c’est autant de chances de prendre le bon pli dans l’apprentissage des gestes techniques qui pourraient se présenter lors d’une véritable situation de survie.

Les abris de groupe pour une seconde nuit en mode dégradée… dans un relatif confort et une grande convivialité!

Les stagiaires ont apprécié la complémentarité des moniteurs (Guillaume et Robin) et moniteurs en formation (Eléonore et Anthony) présents, et le staff n’a pu que féliciter le groupe de sa ténacité et de sa capacité à assimiler et s’approprier les principes transmis.
Et comme ce sont les stagiaires qui en parlent le mieux, merci Philippe pour l’acronyme PCPPC pour qualifier ses quelques jours passés ensemble :
Progressif
Cohérent
Pratique
Pédagogique
Chaleureux

 

Plus d’informations sur nos formations intensives et prochaines dates:

Formation intensive

Likez et partagez !

FAIT: Stage de survie N1 dans la Drôme – 4 et 5 Mars 2017

On parle souvent de la bruine pédagogique au CEETS. Il faut l’admettre pour ce dernier stage de Niveau 1 dans la Drôme, la météo aura mis à l’épreuve les stagiaires durant tout le week-end : pluie, vent, gel la nuit, neige…

Ils ont choisi ce stage pour apprendre les bases de la survie, l’autonomie et la sécurité en pleine nature, ils auront pu le faire sous des conditions peu clémentes qui se rapprochent de situations que tous pourraient rencontrer concrètement. La présence de plusieurs moniteurs en formation a permis un encadrement rapproché et l’évolution de chacun à son rythme, sous le regard bienveillant de David Manise.

Mise en pratique des premiers secours par un trinôme de choc

Le magnifique paysage des montagnes Drômoises ainsi qu’une belle éclaircie au début du deuxième jour ont réchauffé les cœurs et rempli la jauge d’énergie avant d’entamer la suite de la formation sous une neige continue.

Lever de soleil sur le campement

Si l’adage « Entrainement difficile, guerre facile » se révèle, la mise en application de l’ensemble des techniques et principes assimilés durant ce week-end semblera bien aisé à notre groupe de stagiaires !

Module sur l’eau sous la neige
Likez et partagez !

FAIT: STAGE « FONDAMENTAUX » DU 11 AU 15 JANVIER 2017 DANS LA DRÔME

Une météo imprévisible, un cadre magnifique et un groupe dynamique et efficace, il n’en fallait pas plus pour que la mayonnaise prenne sur ce premier stage fondamentaux de l’année 2017.
Ces 5 jours à la fois denses en apprentissage et humainement intenses ont permis de voir naître la cohésion et la bienveillance parmi les 11 stagiaires et les moniteurs, David et Robin en tête.
Robin présente au groupe les principes de la navigation à l'azimut
Robin présente au groupe les principes de la navigation à l’azimut

Le stage, justement équilibré entre les phases d’apports théoriques et les ateliers pratiques s’est soldé par deux nuits de mise en situation.
La première a permis à tous de passer une nuit confortable sous un tarp avec une neige dense et continue.

Un des abri monté par les stagiaires au petit matin
Un abri monté par l’un des stagiaires au petit matin
La seconde a été consacrée à un scénario immersif mettant l’accent sur le travail en équipe et la coopération : suite à l’atterrissage en catastrophe de notre cargo et au peu de matériel récupéré avant que la carlingue ne soit inaccessible, nous devions monter un abri collectif sous une toile de parachute nous permettant de dormir en sécurité par -6°C sans sac de couchage en attendant les secours.
David supervise le démarrage du feu sous l'abri de groupe
David supervise le démarrage du feu sous l’abri de groupe
Tout le monde repart visiblement conquis avec les outils pour prolonger sa vie et celle de ses proches.
Au final, ce n’était pas seulement un stage de survie, mais tout simplement un stage de vie.
L'abri collectif enfin monté sous une toile de parachute... chaleur assurée même par une nuit à -6°C
L’abri collectif enfin monté sous une toile de parachute… chaleur assurée même par une nuit à -6°C
Détail du programme et prochaines dates:
Likez et partagez !

Fait : Stage N1+ORNAV . Hautes-Pyrénées. Les 08/09/10 Mai 2015

2 ème édition de cette formule, un Niveau 1, stage de base sur la vie et la survie en milieu naturel, ou l’on apprend à vivre avec son matériel de rando, voyage, trek de façon efficace et confortable, tout en acquérant les priorités pour réagir face à une situation de terrain qui tourne mal. Et le module ORNAV, « orientation/Navigation) pour apprendre et comprendre les savoir-faire de base du couple carte/boussole, items indispensables à toute sortie nature.

Cepo, moniteur en formation, sur le module abris d'urgence. Quand le temps compte il faut des techniques épurées, répétées maintes fois.
Cepo, moniteur en formation, sur le module abris d’urgence. Quand le temps compte il faut des techniques épurées, répétées maintes fois.

Ce stage s’adresse aux personnes de tout niveau et avec des objectifs personnels tel que recherche d’autonomie, préparation de trek aux long cours, ballade en famille tout en sachant préparer et gérer son petit groupe, pour ne pas s’en remettre à la sélection naturelle…. professionnels en déplacement dans des pays où la qualité des secours et le confort nous font prendre conscience de l’intérêt de la préparation en amont. Mais aussi à tout ceux qui ont la responsabilité de groupe en pro ou loisir et ceux qui préparent des concours les destinant à passer beaucoup de temps dehors, seuls ou accompagnés.

1er secours, et déjà une anticipation sur la signalisation avec LA casquette polyvalente par excellence. Visible, étiquette réfléchissante, protection solaire, arrière en filet pour pécher les poissons.... lol
1er secours, et déjà une anticipation sur la signalisation avec LA casquette polyvalente par excellence. Visible, étiquette réfléchissante, protection solaire, arrière en filet pour pécher les poissons….  ;)

Voila donc 13 stagiaires équipés d’une caisse à outil simple et efficace pour leurs projets à venir. A condition bien sûr comme cela est rappelé à chacun de nos stages, de pratiquer régulièrement tous ces principes.

François, sur les 2 utilisation fondamentales de la boussole.....
François, sur les 2 utilisation fondamentales de la boussole…..

Merci à tous les participants, pour le partage d’info et d’expérience, merci aux encadrants François et Cepo pour la qualité de vos interventions et bienveillance sur le groupe et un grand merci à mère nature d’avoir créé des terrains d’apprentissage d’une telle beauté et qualité pédagogique….

A la vue du succès de cette formule, je planche déjà sur la prochaine édition.

Débriefe personnalisé après chaque exercice d'orientation....
Débriefe personnalisé après chaque exercice d’orientation….
Likez et partagez !

Fait : Stage survie initiation 07 Décembre 2013 en Nord-Isère

Fait : Stage initiation 7 Décembre 2013.

Stage d’une journée en petit comité.
3 stagiaires récupérés par une matinée bien fraîche mais avec un soleil radieux.
L’herbe restée blanche et craquante sous les pieds dans les zones d’ombre a donné l’occasion de bien ressentir l’efficacité de la position de survie (voir photo*).
Et un coin de champ plein sud a permis de passer la théorie sans sombrer dans l’engourdissement cérébral malgré les températures négatives qui ne nous ont pas lâchés.

Beaucoup de questions et de sujets connexes abordés du fait que le groupe était composé de gens passionnés et passionnants:
photographes, grimpeurs, alpinistes, avec un voyage en préparation. Bref quel plaisir de travailler dans ces conditions!

Ce stage d’une journée, trop court pour avoir le temps de vraiment faire connaissance sur le plan humain, est une bonne solution pour 2 types de public : ceux qui ont l’habitude de dormir dehors avec des t°c négatives, qui veulent vraiment trouver l’essentiel pour devenir autonome sur le terrain, et, ceux qui veulent y aller en douceur, acquérir les bases avant de se risquer à une nuit de bivouac hivernal…. Je vais donc prendre l’habitude d’ouvrir ce type de stage en hiver en Rhône-Alpes.

Merci à vous 3 pour votre bonne humeur et votre curiosité, Naomi, félicitations pour ce magnifique feu que tu as démarré,
Julien bosse un peu la couture ;) , Nico bienvenu dans un nouvel univers ;)

 

*Photo prise le lendemain car, malgré la présence de 2 photographes, la densité
des infos sur la journée n’a permis à aucun de sortir son APN…

Likez et partagez !

Fait : stage de survie niveau 1 les 12 et 13 Octobre 2013 dans le Bugey

Ca y est : la pluie, l’humidité et les températures bien fraîches
viennent à nouveau permettre aux stagiaires de comprendre
tout l’intérêt de bien appliquer les principes de base, afin
qu’ils puissent conserver leur zone de confort pour durer sur le terrain et
profiter du contenu des modules.
Tout le monde était bien équipé contre les intempéries, tout le monde
à passé la nuit au sec sous sa bâche et tout le monde à réussi son feu
dans une forêt dense, humide et arrosée par la pluie depuis 3 jours…
C’était pas simple, j’ai trouvé une foret où il n’y a ni résineux, ni bouleaux,
juste du hêtre qui suivant sont état se débite en petit cube, heureusement
qu’il y avait quelques noisetiers….
Dimanche soir j’ai donc relâché 5 humains mieux outillés pour continuer
leur chemin avec plus d’assurance ou choisir des chemins plus engagés
en sachant prévoir, analyser les risques et réagir le cas échéant.

1er binôme qui mêne le groupe suite au module orientation
1er binôme qui mène le groupe suite au module orientation
Likez et partagez !