Archives par mot-clé : Stage de survie

Fait: Stage de survie formation intensive Lure (70) 6-7-8 Mai 2017

Les forêts haut-saonoises ont une fois de plus accueillis un stage de survie… et quel stage ! Avec cette formation intensive sur 3 jours, nos 13 stagiaires ont su illustrer à la perfection que la base de la survie, c’est l’attitude.
Ni la pluie, dense et continue, ni les températures fraîches n’ont su entamer leur motivation et leur bonne humeur.

Le groupe suit un binôme de stagiaires en charge de l’orientation

Trois jours, c’est le format idéal pour poser les bases et permettre à chacun de mettre en pratique à son rythme. Après une première nuit sous tarp, ils ont pu apprendre à affiner leurs choix matériels et préparer leur kit « fond de sac » pour passer une seconde nuit en mode dégradé, sans sac de couchage, mettant en application les principes appris les deux jours précédents.

Démarrage du feu sous une pluie continue

S’entraîner sous des conditions météorologiques ne laissant pas de place à l’approximation, c’est autant de chances de prendre le bon pli dans l’apprentissage des gestes techniques qui pourraient se présenter lors d’une véritable situation de survie.

Les abris de groupe pour une seconde nuit en mode dégradée… dans un relatif confort et une grande convivialité!

Les stagiaires ont apprécié la complémentarité des moniteurs (Guillaume et Robin) et moniteurs en formation (Eléonore et Anthony) présents, et le staff n’a pu que féliciter le groupe de sa ténacité et de sa capacité à assimiler et s’approprier les principes transmis.
Et comme ce sont les stagiaires qui en parlent le mieux, merci Philippe pour l’acronyme PCPPC pour qualifier ses quelques jours passés ensemble :
Progressif
Cohérent
Pratique
Pédagogique
Chaleureux

 

Plus d’informations sur nos formations intensives et prochaines dates:

Formation intensive

Likez et partagez !

FAIT: Stage de survie N1 dans la Drôme – 4 et 5 Mars 2017

On parle souvent de la bruine pédagogique au CEETS. Il faut l’admettre pour ce dernier stage de Niveau 1 dans la Drôme, la météo aura mis à l’épreuve les stagiaires durant tout le week-end : pluie, vent, gel la nuit, neige…

Ils ont choisi ce stage pour apprendre les bases de la survie, l’autonomie et la sécurité en pleine nature, ils auront pu le faire sous des conditions peu clémentes qui se rapprochent de situations que tous pourraient rencontrer concrètement. La présence de plusieurs moniteurs en formation a permis un encadrement rapproché et l’évolution de chacun à son rythme, sous le regard bienveillant de David Manise.

Mise en pratique des premiers secours par un trinôme de choc

Le magnifique paysage des montagnes Drômoises ainsi qu’une belle éclaircie au début du deuxième jour ont réchauffé les cœurs et rempli la jauge d’énergie avant d’entamer la suite de la formation sous une neige continue.

Lever de soleil sur le campement

Si l’adage « Entrainement difficile, guerre facile » se révèle, la mise en application de l’ensemble des techniques et principes assimilés durant ce week-end semblera bien aisé à notre groupe de stagiaires !

Module sur l’eau sous la neige
Likez et partagez !

FAIT: STAGE « FONDAMENTAUX » DU 11 AU 15 JANVIER 2017 DANS LA DRÔME

Une météo imprévisible, un cadre magnifique et un groupe dynamique et efficace, il n’en fallait pas plus pour que la mayonnaise prenne sur ce premier stage fondamentaux de l’année 2017.
Ces 5 jours à la fois denses en apprentissage et humainement intenses ont permis de voir naître la cohésion et la bienveillance parmi les 11 stagiaires et les moniteurs, David et Robin en tête.
Robin présente au groupe les principes de la navigation à l'azimut
Robin présente au groupe les principes de la navigation à l’azimut

Le stage, justement équilibré entre les phases d’apports théoriques et les ateliers pratiques s’est soldé par deux nuits de mise en situation.
La première a permis à tous de passer une nuit confortable sous un tarp avec une neige dense et continue.

Un des abri monté par les stagiaires au petit matin
Un abri monté par l’un des stagiaires au petit matin
La seconde a été consacrée à un scénario immersif mettant l’accent sur le travail en équipe et la coopération : suite à l’atterrissage en catastrophe de notre cargo et au peu de matériel récupéré avant que la carlingue ne soit inaccessible, nous devions monter un abri collectif sous une toile de parachute nous permettant de dormir en sécurité par -6°C sans sac de couchage en attendant les secours.
David supervise le démarrage du feu sous l'abri de groupe
David supervise le démarrage du feu sous l’abri de groupe
Tout le monde repart visiblement conquis avec les outils pour prolonger sa vie et celle de ses proches.
Au final, ce n’était pas seulement un stage de survie, mais tout simplement un stage de vie.
L'abri collectif enfin monté sous une toile de parachute... chaleur assurée même par une nuit à -6°C
L’abri collectif enfin monté sous une toile de parachute… chaleur assurée même par une nuit à -6°C
Détail du programme et prochaines dates:
Likez et partagez !

Fait : Stage survie initiation 07 Décembre 2013 en Nord-Isère

Fait : Stage initiation 7 Décembre 2013.

Stage d’une journée en petit comité.
3 stagiaires récupérés par une matinée bien fraîche mais avec un soleil radieux.
L’herbe restée blanche et craquante sous les pieds dans les zones d’ombre a donné l’occasion de bien ressentir l’efficacité de la position de survie (voir photo*).
Et un coin de champ plein sud a permis de passer la théorie sans sombrer dans l’engourdissement cérébral malgré les températures négatives qui ne nous ont pas lâchés.

Beaucoup de questions et de sujets connexes abordés du fait que le groupe était composé de gens passionnés et passionnants:
photographes, grimpeurs, alpinistes, avec un voyage en préparation. Bref quel plaisir de travailler dans ces conditions!

Ce stage d’une journée, trop court pour avoir le temps de vraiment faire connaissance sur le plan humain, est une bonne solution pour 2 types de public : ceux qui ont l’habitude de dormir dehors avec des t°c négatives, qui veulent vraiment trouver l’essentiel pour devenir autonome sur le terrain, et, ceux qui veulent y aller en douceur, acquérir les bases avant de se risquer à une nuit de bivouac hivernal…. Je vais donc prendre l’habitude d’ouvrir ce type de stage en hiver en Rhône-Alpes.

Merci à vous 3 pour votre bonne humeur et votre curiosité, Naomi, félicitations pour ce magnifique feu que tu as démarré,
Julien bosse un peu la couture ;) , Nico bienvenu dans un nouvel univers ;)

 

*Photo prise le lendemain car, malgré la présence de 2 photographes, la densité
des infos sur la journée n’a permis à aucun de sortir son APN…

Likez et partagez !

Le matériel de survie, ou « fond de sac », par StormX

Kit de survie / fond de sacLe fond de sac, le matériel de survie, la plupart des gens en font une science, une infinité de gadgets…  J’ai toujours prôné la simplicité dans ce domaine.  StormX, sur le forum vie sauvage et survie, nous montre une version extrêmement aboutie, à mon sens, de SON kit à lui.  Je vous le retranscris ici, avec sa permission… Continue reading “Le matériel de survie, ou « fond de sac », par StormX” »

Likez et partagez !

Les 4 types d’objets indispensables pour survivre…

Je dis, je radote, je persiste depuis des années : un kit de survie doit contenir les choses qui sont les plus difficiles à recréer à partir de rien dans la nature…  et qui sont les plus utiles pour survivre dans l’environnement où on se trouve.

Concrètement, on peut tout recréer, trouver, bricoler dans la nature sauf les 4 types d’objets suivants (qu’on peut aussi recréer, mais plus difficilement) :

Une grande surface étanche. Bien sûr, avec une peau de chien ou des débris correctement orientés on arrive à faire quelque chose, mais l’expérience nous montre qu’une grande surface vraiment étanche est fort utile quand il s’agit de vivre dehors.  Non pas qu’il soit impossible de recréer l’équivalent…  simplement, c’est long, ça coûte beaucoup d’énergie, et ça nous prive de notre mobilité.  Qu’est-ce que ça peut être ?  Un poncho, une couverture de survie solide (fuyez les modèles de merde qui sont épais comme du papier à cigarette et qui se déchirent en un rien de temps), une bâche, un tarp, un grand sac poubelle de jardin…  peu importe, tant que ça fait 2×1,5m ou plus, et que c’est réellement étanche.

Un contenant étanche, refermable, qui passe au feu. Oui, bien sûr, on peut bricoler des contenants avec l’estomac de notre dernière proie, faire bouillir de l’eau dans un préservatif près du feu (si si, véridique…), etc.  Mais une gourde métallique qu’on peut à la fois refermer pour transporter de l’eau et qui puisse passer au feu, c’est réellement irremplaçable.  Faute de mieux, déjà juste une gamelle qui puisse passer au feu vaut largement son pesant d’or en survie.

Une grosse lame en acier.  Solide. Bah oui.  On peut tailler des silex, affûter des os et même ronger avec les dents, mais un gros couteau de camp solide, ça fait quand même plus de boulot, et surtout ça nous permet de recréer ensuite pas mal d’autres outils, objets, etc.

Du feu. Eeeeh oui.  Tous ceux qui savent faire du feu par friction savent à quel point c’est au moment où on en a le plus besoin que c’est généralement le plus compliqué d’allumer du feu en frottant des bouts de bois amoureusement l’un dans l’autre.
Dans l’humidité glaciale, sans motricité fine et sous stress…  préférez la méthode éprouvée : un bon briquet de marque, piezzo-électrique, plein et de couleur vive pour ne pas le perdre…

Et la corde ?  Plus facile à bricoler, tresser, trouver.  Et le sel ?  En faisant brûler des feuilles de tussilage, on en fait un succédané.  Et les pastilles de purification d’eau ? Vous pouvez faire bouillir.  Et la doudoune ?  Vous pouvez faire du feu…

Concrètement, quand on se retrouve à poil en situation de survie, les 4 objets les plus urgents à trouver, créer, bricoler, ou inventer sont ceux-là.

  • une grande surface étanche
  • un récipient (si possible transportable plein) qui passe au feu
  • une lame robuste
  • de quoi faire du feu…

Et dans nos stages de survie niveau 3, nous apprenons justement à utiliser cela, et à recréer tout le reste… :)

Likez et partagez !

Fait : Stage survie 1 + 2 + 3 du 11 au 14 novembre

Excellentissime stage ! :)

12 stagiaires, 6 encadrants dont 4 en formation, pour un stage franchement génial.  Tous ont pu aller sans problème jusqu’au bout des 4 jours, avec un niveau de difficulté suffisant pour comprendre les enjeux, tout en conservant suffisamment de marge de confort pour apprendre sereinement.

Après une première soirée bien pluvieuse, et tous les modules du niveau 1 couverts, nous avons entamé la première construction d’abris, et effectué la première cueillette de plantes comestibles avec Gregori Lemoine, botaniste de haut niveau de l’association Florémonts.  Puis, une première nuit sans sac de couchage, où tous ont pu apprécier le fait de conserver une température centrale à 37°C malgré un petit matin bien froid, où la rosée gelait au sol…  -1°C sans sac de couchage, c’est parfaitement possible, et pas que pour les ours ;)

Après quelques ateliers supplémentaires pour boucler le niveau 2, nous avons entamé le niveau 3, où les stagiaires n’avaient plus droit qu’à 4 objets.  Cette progression dans la difficulté a été appréciée, et a permis à tous d’utiliser immédiatement les acquis des deux premiers jours de stage.

Résultat, 12 stagiaires qui repartent avec le sourire, en ayant passé un moment mémorable, et qui ont intégré plusieurs notions fondamentales de la survie nature…

Côté encadrement, les 5 moniteurs ont été d’une aide immense, et à un encadrant pour deux stagiaires, nous avons réellement pu donner énormément de petits trucs à tous, avec une approche bien personnalisée…

Grandiose ! :)

Likez et partagez !

Fait : Stage "4 objets" les 9-10 octobre

La météo qui s’annonçait horrible aura finalement été radieuse, et l’ambiance tout aussi géniale que studieuse.  Un excellent stage niveau 3, avec quelques bonnes surprises et exercices « secrets » à la clé ;)

Chris réussit son premier feu par friction :

L’intervention de Gregori Lemoine, botaniste en or de l’association Florémonts, aura augmenté un peu la qualité de vie des participants qui commençaient quand-même à avoir un peu faim samedi après midi…

Merci infiniment à tous, et au plaisir de vous croiser de nouveau, qui sait pour un niveau 4 ! ;)

Likez et partagez !

Niveau 1 automne, les 25-26 septembre 2010

Encore un grand stage ! :)

J’ai malheureusement perdu les photos que j’avais prises pendant le stage.  Programme classique, avec quelques petits bonus permis par le groupe un peu plus petit que d’habitude.  La météo a été relativement froide et menaçante pour la saison, ce qui a permis à tous de se remettre bien dans le bain pour l’hiver qui arrive…

Merci encore à tous les participants, et à Guillaume, moniteur en formation, qui est venu prêter main forte.

Au plaisir de vous revoir pour les prochains stages, tous ! ;)

Likez et partagez !

Fait : stage niveau 2 été — 26-27 juin

Stage grandiose, avec un temps caniculaire et des sourires radieux.

Au programme, révisions et applications un peu plus engagées des principes acquis au niveau 1, et suite de la règle des trois, avec la recherche alimentaire et la cuisson sur le feu…  plus quelques trucs un peu plus « primitifs ».

Vraiment un grand stage, avec des stagiaires en or…

Spécial dédicace à Jocelyn, qui a géré avec applomb une vraie situation de survie pendant ce stage, et une autre sur la route du retour…  respect ! :)

Vivement le prochain ! :)

Likez et partagez !

Fait : une semaine avec la brigade marron du Centre National d’Entraînement Commando

Le CEETS et David Manise ont eu l’honneur de recevoir à nouveau, pendant une semaine complète, les instructeurs survie du CNEC.  Tout un défi pour nous de trouver des activités à leur mesure, et où ils pourraient apprendre quelque chose d’utile, surtout que les intempéries sont venues semer le trouble dans le programme des activités prévues (botanique avec Gregori Lemoine, pêche à la main, pistage, piégage, affûtage de terrain, feu par friction, etc.).

Cyrille, le spécialiste « feu » de la brigade a réussi à obtenir une braise à l’archet en moins de 30 secondes, dans des conditions très difficiles…  comme quoi ça peut marcher aussi, avec la bonne technique, le bon bois, et surtout pas mal de volonté.  Lolo a été un peu déçu de ne pas avoir de poulpe à éborgner, mais il s’est défoulé en construisant un abri 100% végétal qui a résisté aux intempéries intenses de la nuit de mercredi à jeudi (40mm de pluie en quelques dizaines de minutes !)…

Ambiance vraiment géniale et détendue avec ces 4 grands personnages, qui allient professionnalisme, compétence, charisme et simplicité dans le bon sens du terme !

Likez et partagez !

Fait : Stage niveau 1 été — 12-13 juin 2010

Les 12 et 13 juin, à Die, le CEETS organisait un stage de niveau 1 : « Survie et voyage nature ».  Pendant deux jours, et sous le soleil du Diois, les stagiaires ont pu acquérir des connaissances utiles pour préserver leur vie dans la nature sauvage.

Ce stage, un classique du CEETS, est donné plusieurs fois dans l’année, au moins une fois à chaque saison.  Dans sa version « été » on s’attache davantage à la lutte contre la chaleur, à la recherche et à la purification d’eau, etc.  Dans sa version hiver, c’est la lutte contre le froid qui est bien sûr privilégiée…

Sur la photo : l’exercice de signalisation, où le stagiaire qui est repéré le premier gagne le traditionnel caramel mou :)  Certains sont difficiles à louper, comme vous pouvez le constater ;)

Likez et partagez !

Fait: Orientation – Club Ceets IDF – 5 juin 2010

La matinée a encore bien débordé sur l’après-midi. Ce fut un bon moment de révision des techniques d’orientation.

Passant en revue la carte et ses subtilités, les différents boussoles et compas, nous nous nous sommes remis en mémoire les techniques liées à la course du soleil et les montres à aiguille.

Ensuite, parcours en forêt pour quelques exercices pratiques bien utiles: orienter la carte, estimer les distances, partir à l’azimut, la difficulté de garder un cap…

Parmi les outils testés, il y eut entre autres la boussole de l’Iphone qui s’avère très précise. Bien entendu, il faut que l’appareil est assez d’énergie en réserve.

Pour randonner à l’azimut, les différences entre la prise de cap à la boussole plaquette comparée et la prise de cap au compas, sur 1 kilomètre, n’ont pas donné de grandes différences. Toutefois, le compas a permis d’arriver à moins de 8 m du point visé soit 0,5° d’écart en passant au travers d’une forêt. Cela montre la performance de l’outil.

Bien entendu, tout cela s’est terminé par un agréable
déjeuner dans l’un des sites les plus agréables et tranquilles de la forêt de Fontainebleau.

Likez et partagez !

Fait: Le tarp au Club Ceets IDF

Le tarp – la toile de bâche pour les francophones – est l’une des solutions les plus simples pour bivouaquer. De manière permanente pour celui qui randonne léger ou en cas d’imprévu.

Une bâche ou toile, cela signifie beaucoup de solutions possibles avec un poncho, une couverture de survie, une bâche, de la toile de double-toit ou des tarps proprement dits.
En partant du principe qu’il doit être léger, efficace, s’installer et se modifier en quelques minutes, cette séance avait pour but de nous permettre d’améliorer sa préparation et la technique que l’on utilise pour l’installer afin d’être toujours plus efficace en situation.

Ce samedi, 17 avril, nous avons partagé notre expérience et testé de nombreuses solutions, du « poulpe » au tunnel en passant par l’appenti ou la double pente.

La prochaine réunion du Club aura lieu le 5 juin sur le thème de l’orientation.

Likez et partagez !

Fait : Stage 1+2 les 3, 4 et 5 avril 2010

Les 4 saisons en un weekend ! :)

Ce stage de Pâques fut riche de rebondissements météo avec de la pluie et de la neige pendant la nuit et le matin du 3 au 4, et finalement du soleil et du vent pour le 4 et le 5…  nous avons eu l’occasion de vivre les 4 saisons sur trois jours.

Stage riche sur le plan humain et sur le plan de l’enseignement aussi, avec la présence de nombreux moniteurs en formation, et l’intervention unanimement applaudie de Gregori Lemoine, ethnobotaniste de l’association Florémonts ! :)

De nombreux stagiaires de ce stage sont d’ores et déjà inscrits pour le niveau 3 d’octobre prochain…  ça sera un plaisir pour nous de vous revoir, tous ;)

Merci encore à tous :)

David

Likez et partagez !